S'inscrire Forum k poker vous permet de garder le contact et de partager avec les autres joueurs de poker.
Du même auteur
10 TACTIQUES POUR DOMINER LES TOURNOIS par Skywalker Luke
Dans le monde trépidant des tournois multi-tables, vous ne pouvez pas espérer avoir des As et des Rois à chaque...
Posté le: 3 Février 2013
Ce blog a 8 commentaire(s) et a été vu 73 fois. Derniers commentaires:

SAVOIR JOUER AVEC SON STACK EN TOURNOI

De nombreux experts de poker recommendent des statégies différantes et parfois contradictoires pour le jeu de tournois. Je ne prétend pas avoir la stratégie parfaite -- s'il en existe vraiment une. Mais je pense que les principes dont je parle dans cette série améliorera les performances au tournois de nombreux joueurs.


Concentrez vous sur les places payées -- PAS sur la première place.


Premièrement, vous devriez mettre de côté toute idée que vous jouez pour gagner le tournoi. En voulant absolument gagner,vous visez une cible inutilement petite. Si, cependant, votre but est d'atteindre les places payées, votre cible est beaucoup plus grande et considérablement plus facile à atteindre. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : Je joue pour gagner. Mais je considère n'importe quelle place payée comme une sortie réussie. Je joue au poker pour le gain, et les places payées me maintiennent rentable. Si vous jouez pour d'autres raison que le gain --comme pour pouvoir dire à vos amis que vous avez gagné un tournoi -- que cet article n'est pas pour vous. Ce genres de motivations fonctionneront contrairement à tout que je suis sur le point de partager.


Est il possible de jouer pour le gain et de toujours viser la victoire? Peut-être. Mais les joueurs allant chercher la victoire se retrouvent souvent à essayer de gagner le tournoi sur la première main, et chaque main suivante. Ils parient trop tôt avec leur stack et risquent tout sur les mains qui sont, au mieux, une chiquenaude de pièce de monnaie. Je ne crois pas en cette sorte de jeu.


Je vais vous montrer comment survivre, contrôler votre stack, et vous glisser vers les places payées. Naturellement je ne vais pas m'arrêter là. Une fois que vous avez une place payée, je vais vous montrer comment s'élever aussi haut dans le classement des places payées que votre taille de stack, vos cartes, vos lectures vous mèneront. Mais ce conseil vous fera peu usage si vous sentez le besoin de gagner chaque main sur le chemin vers la première place.


La Zone Grise


Je crois qu'aux quatre premiers niveaux vous devriez essayer de rester hors des ennuis. Rester hors des ennuis n'est pas pareil que de jouer serré, bien que les concepts soient étroitement liés. Rester hors des ennuis veut dire que vous cherchez des situations où vos décisions sont définies. Je suis stupéfié du nombre de fois où des joueurs compliquent leurs mains en créant des situations où ils sont forcés de prendre des décisions difficiles. Au début du tournoi, vous ne voulez pas vous exposer à la zone grise -- ce secteur où vous pourriez avoir raison, mais si vous avez tort, vous serez hors du tournoi. Vous voulez des décisions faciles.


Aux premiers stages du tournoi, vous devez rechercher les mains qui produiront des situations avec la plus petite quantité de zone grise. Apparement, A-A pre-flop n'est rien d'autre que gris. C'est la même chose avec R-R. Mais qu'en est il de 2-2? En fait, 2-2 a très peu de gris. C'est une main que vous devez jouer en fait de parole si vous pouvez aller en pre-flop pour un suivi de la big blind. Si vous touchez une combinaison, vous êtes bon. Si vous manquez, c'est un pli assuré.


Si vous pouvez voir la logique derrière 2-2, alors vous pouvez aussi bien l'appliquer à toutes les paires jusqu'à V-V. En clair, les mains qui sont le moins imprégnées de gris sont celles qui seront, si vous floppez gros, faciles d'y échapper. Mais il y a un autre facteur à prendre en compte pour considérer ce qu'il faut jouer : la taille du stack. La zone grise est différente chaque taille de stack. Dans les pages suivantes je discuterai de comment vous voudrez payer de petites, moyennes, et grands stacks.


Pour les 4 premiers niveaux, je considère qu'un short stack contient 500 jetons ou moins. D'une taille de stack au-dessous de la moyenne à une taille dans la moyenne contient de 500 à 1200 jetons. Au-dessus de la moyenne le stack contient de 1200 à 2000 jetons. Un grand stack est entre 2000 et 3000, et un méga stack contient 3000 jetons ou plus.Et, encore, je parle des structures de tournoi que vous trouverez généralement sur des sites comme Party Poker.


Stratégie Short Stack


Si vous vous trouvez en-dessous de 500 aux 4 premiers stages, votre uniquet but est de le doubler. Cela signifie que vous allez seulement faire des parties où vous doublez ou sautez. Des trois options vous étant disponibles au pre-flop, suivre est moins le souhaitable. Pourquoi ? Parce que vous n'êtes pas en mode "voyons le flop". Si vous gaspillez les jetons valables sur des suivis où vous espérez voir le flop, vous gaspillez des capitaux propres. Doubler à partir de 300 est sensiblement moins signicatif que doubler à partir de 500. À moins que vous ayez un A-A ou R-R et votre intention est de piéger un adversaire, suivre n'est pas une option.


Mettre tapis sera votre premier choix sur la plupart des mains jouables. Vous allez pousser votre stack dans le pot avec à peu près n'importe quelle paire. Mais faites preuve de bon sens. Il y a des situations où vous devriez faire attention. Un exemple serait si vous teniez 7-7 et l'action avant est une relance et re-relance tapis. Confronté à cette situation, vous pourriez vouloir penser à rechercher une autre endroit.


Qu'en est il de la relance ? Voici où vous allez trouver beaucoup de polémiques. Vous pouvez avancer et relancer avec des paires moyennes, ou même A-R si les blinds sont toujours à 10/15 et que votre stack est de près de 500. Mais dans la plupart des situations où vous faites n'importe quel relance au premier niveau, vous allez être suivi. Si votre relance est suivi, la majorité du temps, le joueur suit pour voir le flop. Pourquoi donner aux adversaires ce qu'is veulent ? Et s'ils suivent pour voir le flop, et vous relancez pour doubler? Si vous relancez seulement, vous leur donnez ce qu'ils veulent. Si vous faites tapis, vous dictez les rêgles. Vous serez étonnés du nombre de fois que les mauvais joueurs se plieront à votre stratégie -- particulièrement aux quatre premiers niveaux.


Il y a un autre problème à relancer modérément sur un short stack. Le moment où votre relance pourrait dissuader des personnes de suivre est également le moment où vous devenez commis au pot. Ainsi pourquoi ne pas mettre tapis ? Mettre tapis attire beaucoup de joueurs plus faibles pour vous défier. Ils voient votre stack au milieu de la table comme des jetons qui sont prêts à être saisi. Il y a également une meilleure chance que vous soyez suivi avec un bon nombre de mains différentes comme D-7s ou V-9s.


Je ne m'inquiète jamais de l'action avec mes paires quand je suis short stack. Au début d'un tournoi, il y a abondance de gens qui verront votre tapis comme une faiblesse et pousseront volontier leur jetons sur la table. Je recommande même de mettre tapis occasionnellement avec un A-A parce que l'action est si bonne au début d'un tournoi.


Alors pour récapituler la stratégie short stack aux quatre premiers niveaux d'unePartie de tournoi, vous êtes à la recherche de paires et A-R. Si vous en trouvez une (environ 1 sur 16 mains) allez-y et poussez votre stack sur la table. Ne l'éliminez pas petit à petit. Si vous savez que vous allez mettre tapis, la décision est plus propre. Si quelqu'un avant vous a relancé et vous avez des raisons de croire que votre paire n'est pas terrible, ne soyez pas malheureux de passer sans montrer vos cartes. Une autre paire ou un A-R viendra incésemment sous peu.


Stratégie Medium Stack


Maintenant regardons tailles de stack moyenne aux tailles de stack au-dessus de la moyenne (500-1200 et 1200-2000). Ces deux tailles de stack se jouent pareillement aux premières parties d'un tournoi. Pour ces tailles de stack, vous voulez suivre les requis habituels des mains ouvrantes décrit dans la plupart des livres avançés de tournoi. Vous devez abandonner les mains qui ont un grand degré de zone grise, comme A-V, A-D, et 9-9. Tout en gagnant de l'expérience et en pratiquant avec cette stratégie, vous commencerez à développer un sens de la façon de s'échapper des mains qui floppent quelque chose, mais étant imprégnés d'un degré élevé de zone grise. Si vous pouvez correctement identifier ces situations, alors vous pourrez jouer plus de mains sélectivement.


Si vous pouvez voir le flop en fin de parole et pouvez vous permettre de suivre la blind avec votre taille de stack, alors vous pouvez voir quelques flops avec d'autres main de la meilleure qualité qui ne sont pas des paires, comme R-D. Mais ne vous mariez pas avec le pot à moins qu'il vous frappe dur. Qu'est ce que dur ? Dur, c'est une quinte, une couleur, des brelans, et deux top paires. N'est pas dur un tirage -- à moins que ce soit un super tirage comme une quinte flush ouverte. Une situation que vous voulez éviter est top paire avec non-top kicker. C'est un hamburger de luxe de zone grise avec de la mayo supplémentaire. La plupart des duels à mort impliquent au moins une main avec top paire et un kicker moins-que-parfait. Les gens ne peuvent simplement pas y échapper. Ils le poussent à partir du début de parole et se font avoir, ou ils suivent une grosse relance deviennent commis de pot.


Stratégie Big-Stack


Finalement, nous arrivons à la partie marrante : les gros stacks. Si vous vous trouvez béni d'une gros stack aux premières parties d'un tournoi, vous devriez ouvrir la valve un peu et mettre la pression sur les blinds et les suiveurs. Vous devez avoir du coeur pour jouer de gross stacks correctement. Vous devez toujours garder le contrôle, mais si vous jouez vos jetons correctement, vous devriez récolter des tonnes de pots. Pourquoi ? Puisque vous pouvez vous permettre de faire de plus grosses mise qui mettent les autres stacks dans une situation de vie ou de mortt. C'est un truc puissant. En d'autres termes, si les plus petits stacks sont plus vulnérables aux situations de la vie ou de que les gros stacks, alors le gos stack peut appliquer toute sorte de pression.


Une idée fausse habituelle que je vois souvent dans les fenêtres de tchat aux tables de tournoi est qu'un gros stack à la table est vraiment un gros poisson parce qu'il/elle est maintenant en train de suivre tout le monde et relance tout. C'est vrai dans quelques situations mais de mon point de vue, ces stacks jouent convenablement. Pour moi, une plus grande erreur gagne un gros stack tôt, mais en continuant de jouer la stratégie de stack moyen. En jouant de cette façon, vous abandonnez beaucoup de capitaux propres inhérents qui viennent avec un gros stack. C'est comme passer à une voiture de sports très performante, en l'utilisant uniquement pour conduire les enfants à l'école.


Jouer un gros stack efficacement est probablement la plus difficile des trois stratégies de tailles de stack. Vous n'aurez pas un gros stack très souvent et ainsi votre expérience et compétences se développeront à un rythme plus lent. En outre, vous devez avoir un sens pour le langage des relances. Dans une main récente, j'ai eu un gros stack de 4.000 avec des blinds à 50/100. On m'a distribué une paire de 9-9 sur le bouton. Un joueur de milieu de position avec 2300 jetons en met pour 300. Le joueur était serré, ainsi j'ai eu de fortes raisons de penser qu'il s'agissait soit de deux cartes supérieures, ou une grosse paire. J'ai suivi. Les deux d'entre nous ont vu le flop. Le flop montre 7t-3t-7k. Le jouer parle, je parie 450, et sans même hésiter, il re-relance à 450. je me suis couché et il a eu R-R. Pour ceux qui jouent environ une douzaine de tournois de multi-table par semaine, ce dialogue est très clair. Pour jouer un gros stack efficacement, vous devez pouvoir lire le dialogue correctement. Cela peut seulement venir de l'expérience.


Si vous cherchez la grande victoire pour accumuler le stack, vous doit jouer des tournois -- beaucoup de tournois -- pour obtenir cette expérience. Pratquez avec des tournois à petit buy-in. Pariez peut-être tôt et essaiyez d'accumuler un stack ainsi vous pouvez pratiquer stratégie big-stack.


A présent, je couvrirais les niveaux 4-8


Ces niveaux sont parmi le plus dur à passer. Les short stacks rentreront dans le pot avec presque n'importe quel as. Les stacks moyens veulent aussi doubler. Et les gros stacks jouent un jeu d' attente tandis que les désespérés s'auto-détruisent lentement. Ces niveaux jouent lentement au début, mais le jeu accélère vers la fin du niveau 7. Généralement les joueurs prendront considérablement plus en considération leurs décisions.


Pour ces niveaux, je définis un short stack comme ayant 1000 ou moins ; au-dessous de la moyenne à la moyenne à 1000-1800 ; moyenne de 1800-2500 ; grande taille de stack de 2500 - 4000 ; et un mega stack à 4000+. Pour la discussion de stratégie, les gros stacks et les méga stacks sont collés ensemble.


Maintenant regardons les stratégies pour chacune de ces tailles de stacks.


Stratégie Short Stack (SS)
Avec un short stack vous cherchez à doubler.La même stratégie discutée dans la partie II fonctionnera ici. Si vous avez vraiment un short stack (moins de 300) poussez le avec n'importe quel as.


Stratégie En dessous du Medium à Medium stack (BASS)


Bass= below average to average stack. Avec un stack en-dessous de la moyenne ou dans la moyennek, vous allez appliquer différentes tactiques que vous avez utilisé dans les 4 premiers niveaux. Parce que la structure des blinds est bien plus haute, vous avez plus de risques de se retrouver derrière plus rapidement. Vous ne pouvez pas vous permettre le luxe d'attendre la situation parfaite comme vous l'avez fait plus tôt. Votre stratégie avec ce stack est de doubler -- mais vous avez le temps.


Vous devriez penser à votre stack en terme de temps. Combien de tours votre stack vous permettra t-il de jouer ? Plus vous faites de tours, plus vous pouvez être sélectif. Vous cherchez, espérez,avoir les mains ultra-premium-- AR, AA, RR, et DD.


Mais à la différence des short stacks, vous ne devriez pas jouer des paires moyennes ou basses pour tous vos jetons. Au lieu de cela, vous voulez voir un flop bon marché avec ces mains, ainsi suivre est souvent justifié. Mais faites attention. En décidant de jouer une moyenne ou basse paire, vous devez prêter attention aux stacks autour de vous. Si vous êtes en fin de parole avec une paire de 2s suivi et il y a 3 suiveurs avant vous, alors vous pourriez être inclin à suivre automatiquement. Ne le faites pas ! Au moins pas avant que vous ne regardez derrière vous au bouton et aux blinds.Y a-t-il un très petit stack dans n'importe laquelle de ces positions ? Si un sort stack voit un tas d'argent au milieu de la table, cela suggère qu'il pourrait y avoir une chance de tripler, ou quadrupler s'ils touchent au flop. Le scénario le plus tentant pour short stack est quand il y a plusieurs suiveurs dans le pot. Ils pousseront souvent leurs jetons restants avec n'importe quelle main et espéreront sortir quelque dead money ou au moins doubler s'ils sont suivi.


Si vous considérez une suivi avec une petite paire suivi, et il y a déjà plusieurs suiveurs, vous devez considérer la probabilité qu'un short stack aille dans le pot. Est-il intéressant de suivre 150 pour devoir ensuite le jeter sans voir le flop parce que short stack est dans le pot pour 500 ?Imaginez que vous ayez 1600. Voulez-vous renoncer volontairement à 150 sans le considérer posément ?


Il y a encore sujet à réflexion. Et si suiviez les 150 et qu'un short stack met tapis pour 500 et tous passent jusqu'à vous ? Devriez vous jouer ? Cela devient compliqué et ici encore, vous trouverez de considérables désaccords. Je suggère que vous regardiez l'ensenble de la stratégie BASS. Le but principal avec BASS est de doubler. Suivre d'un tiers à la moitié de votre stack contre un tapis short stack n'est pas tout à fait en conformité avec ce but. Vous voulez mettre tous votre stack en tapis, non un tiers.


Mais il y a des exceptions à chaque règle. Alors regardons cette situation de plus près. Quelles sont nos perspectives de réussite avec de petites à moyennes paires suivies heads up contre un short stack en tapis ? Au mieux (en moyenne) vous serez probablement seulement un petit favori. Au pire, vous êtes un énorme underdog. En d'autres termes, c'est un énorme pari pour le grand pourcentage de votre stack. On dirait que cela va se choucher facilement.


Que diriez-vous de relancer avec un stack au-dessous de la moyenne ou à la moyenne ? Encore, vous devez considérer votre but. Cherchez vous à doubler ou êtes-vous intéressé pour prendre quelques jetons. Avec les stacks moyens, vous devez penser constamment à doubler. C'est le but le plus important.


Mais comme je l'ai dit plus tôt, il y a des exceptions. Souvenez vous, que plus tôt j'ai parlé de mesurer votre stack en terme de temps ?Si vous regardez votre stack en dessous de la moyenne, vous devriez penser au nombre de tours que votre stack vous permettra de voir si vous ne deviez jamais jouer une main. Quelque chose qui pourrait augmenter vos chances de voir un tour additionnel (ou deux) est très positif.Si vous êtes à des tables très serrées où tout le monde se couchent fréquemment aux blinds, alors le vol de blind devient un moyen de voir des tours additionnels. Usez de discretion. N'essayez pas et volez des joueurs de milieu de parole ou de début de parole.


Medium à Big (AAS)


 AAS=Above aberage stack. Vous pouvez jouer quelques mains de plus dans des situations choisies. Vous pouvez utiliser votre force de jeton additionnel de trois manières différentes. Vous pouvez l'utiliser pour (1) Voir plus de tours; (2) Voir quelques flop; or (3) Faire quelques coups, comme relancer pour voler les blinds, relancer pour voir ou vous en etes dans la main, ou relancer pour bluffer un joueur sur une main.


De ces choix, je ne suis pas fan du numéro 3 à ces niveaux. Plus tard dans le tournoi quand vous êtes près des places payées et avez un stack conséquent, le numéro 3 devient une priorité. Mais pour des niveaux 5-7 il est encore trop tôt dans le tournoi pour plusieurs de ces coups aient un effet.


Mais la vraie raison qui fait que je ne sois pas fan du 3 est que faire des coups vous met dans la zone grise. Même si vous passez avec succès les 4 niveaux, vous devez toujours être vigilant au sujet de rester hors de la zone grise. Les joueurs continueront sortir du tournoi. Et comme vous vous rapprochez du niveau 7, les sorties tendent à s'accélérer.


J'emploie une combinaison de 1 et de 2 avec une plus grande importance sur le 1. Je veux voir le plus de cartes possible avant d'être forcé de prendre une décision. Mais je ne bouderai pas une occasion de voir un flop sur le bouton si j'ai deux suiveurs et que j'ai quelque chose comme D-Vs et que je n'attends pas beaucoup des blinds. Mais ce que j'espère faire avec cette main est de toucher un flop durement.si je ne touche pas un flop durement et que l'on parle avant moi, j'ai peu de chances de prendre le pot à moins que j'aie beaucoup de confiance (plus de 70%) que mon bluff fonctionnera. Une fois que j'ai suivi pour voir le flop, je ne veux pas jouer la tactique 3 à moins que je sois absolument sûr que mon coup va marcher.


Big à Mega stack (LS)


Avec un LS (large stack) vous devriez serrer un peu pour les niveaux 5-7. La différence entre 5-7 et 1-4 est que la panique est dans l'air. Les blinds sont beaucoup plus hautes et les chances de se faire sortir beaucoup plus grandes. Ceux qui ont un plus grand risque de se faire sortir se sentent énervés. Ce n'est pas le moment de jouer brutalement. Beaucoup de joueurs sont désespérés et ne sont pas en mode conservation. Beaucoup sont plus enclins à mettre tapis et à parier.


Le but avec un large stack est de voler quelques blinds et de prendre quelques pots -- la plupart du temps incontesté. Le LS devrait laisser la panique faire son effet et ne pas trop s'impliquer dans des mains qui sont volatiles, pleines de paris, et clairement dans la zone grise. Ceci exige beaucoup de réflexions situationnelles. Vous ne devriez vous impliquer dans aucun pot pour une relance significative à moins que cela n'en vaille vraiment la peine.


La plus grande erreur qu'un LS peut faire à ces niveaux c'est être impliqué contre un autre LS pour tous leurs jetons sans nuts. les LSs sont plus prédisposé aux émotions que l'un des d'autres stacks. Je verrai souvent un LS continuer à intimider le reste de la table à ces niveaux. Ils joueront beaucoup de mains pour de grosses relances et parieront avec presque n'importe quel stack. Toutes les fois qu'ils sont sur le bouton, ils feront une grosse relance pour voler les blinds. La plupart temps, ce sont des joueurs inexpérimentés, sentant la puissance d'un large stack. Si vous êtes un LS et observez un autre LS intimider la table, vous pourriez être tentés de l'arrêter. L'idée qu'un LS vous intimide avec imprudence sur vos blinds, ou pire, sur vos vos mains légitimes peut être stimulant d'un point de vue émotionnel. Votre première réaction doit être de se refermer. Ne le faites pas à moins à moins d'avoir la marchandise.


Jouez contre un LS seulement si vous avez une excellente pairecomme DD-AA ou AR. La raison de ceci est que le LS suivra vos relances bien plus de 50% du temps. C'est la nature de la bête. Pour eux, vos jetons sont les plus attrayants sur la table. Vous êtes un LS. L'idée d'obtenir tous vos jetons est trop tentant. Ils suivront n'importe quel relance la majorité du temps avec l'espoir de toucher le jackpot.


Notez bien que j'ai dit de jouer SEULEMENT quand vous avez une excellente main. Vous ne voulez pas jouer tout votre stack dans la zone grise. Et une brute sauvage vous mettra souvent à l'essai pour tous vos jetons. Je me suis trouvé dans beaucoup de situations où je suis une sur-relance d'une brute dont j'avais la certitude qu'il était faible. J'avance et suis avec une paire moyenne ou quelque chose comme A-Qo et perds à pile ou face. L'erreur est que j'ai risqué le pire à une étape anticipé du tournoi sur une décision prise à pile ou face contre un gros stack. Si vous avez une paire moyenne comme 88 et que vous sur-relancez un LS, attentez-vous à être suivi, et attentez-vous à être dans la zone grise si vous ne floppez pas une combinaison.


Vous pouvez suivre une relance de LS si vous avez une bonne main et que vous penser pouvoir voir le flop sans payer plus (n'oubliez pas de parler vers votre la gauche pour ces SSs embêtant). Mais ici encore, vous devez toucher un bon flop pour continuer. Naturellement, si vous avez un morceau du flop et que les autres parlent, n'ayez pas peur de prendre une partie du pot. Jouer votre position avec confiance.


Pour finir, l'annihilation est un souci pour toutes les tailles de stack. Il n'y a aucune honte à sortir avec un short stack ou un medium stack. Mais si vous vous faites sortir avec un large stack voire, un méga stack, alors vous devriez vraiment avoir une raison valable. Je suis très dur avec moi-même si je me fais sortir avec un LS. Je laisserai couler si j'étais un grand favori (plus de 75%). Mais si je suis seulement un léger favori (52-58%), je passerai un peu de temps dans ma grotte à critiquer mon jeu. Le moment de jouer à pile ou face avec un LS n'est pas aux étapes préliminaires d'un tournoi.

  aime ça.
q1q1
merci
Skywalker Luke
Avec plaisir
Code Captcha
Recharger le code
Saisir le code